Nadine Hecke

27 avis - - 511 consultation(s)
14 ans d'expérience
Psychologue clinicienne depuis 14 ans, j'ai exercé en libéral auprès d'adultes d'adolescents et d'enfants. J'ai reçu à mon cabinet des personnes souffrant de dépression, de souffrance au travail, d'anxiété ... J'ai développé une écoute en cabinet mais aussi téléphonique car parfois, c'est dans l'...
Psychologue Clinicienne-Psychothérapeute-Approche intégrative-Troubles anxieux-dépression-problématique de couple-Troubles alimentaires-Addictions

Premier appel gratuit

Disponible

Comment vivre le confinement avec un enfant autiste ?

Contactez un professionnel certifié 24/7, en gardant votre anonymat et le contrôle sur le prix de la consultation ! En savoir plus
1
Minute en moyenne pour contacter un expert
4.82/5
Note moyenne aux professionnels de la catégorie.
99.33%
Avis positifs pour les professionnels de la catégorie.

Comment vivre le confinement avec un enfant autiste ?

 A l’heure où tous les établissements scolaires  sont fermés pour raison de crise sanitaire, les établissements médico-sociaux continuent d’assurer une continuité  d’accompagnement mais beaucoup plus allégé qu’en temps normal.

Que votre enfant soit scolarisé ou institutionnalisé, il se peut que vous ayez à vous occuper de votre enfant porteur de handicap différemment du fait du contexte actuel.

Cet article a vertu à donner quelques pistes pour supporter cette situation, notons la diversité des troubles du spectre autistique, l’aménagement de l’emploi du temps sera à considérer bien sûr en fonction des troubles spécifiques à l’autisme et à la sévérité des troubles.

D’abord, aidez-le à comprendre la situation

Une des particularités des enfants TSA est l’hypersensibilité, l’hyper sensorialité et une compréhension des situations qui ne s’appuie pas toujours sur une explication verbale. Ces enfants sont souvent très ritualisés et ont besoin d’une routine. Ils peuvent, lorsque la routine est bien expliquée et établie changer leurs repères à condition qu’ils comprennent la situation. Sans cette étape, des troubles du comportement peuvent se faire ressentir, qui ne seront que la manifestation de l’incompréhension face à cette situation inédite.

Il semble important dès lors de modifier les repérages visuels en expliquant au moyen de pictogrammes, de photos, d’emplois du temps à la journée à la semaine ou au moins en fonction des capacités de compréhension de l’enfant.

L’emploi du temps change, pourquoi je ne vais plus à l’école ou à l’IME, pourquoi je ne vois plus ma psychomotricienne que j’aime beaucoup… Autant d’incompréhensions génératrices d’angoisse, de frustration de colère qui peuvent déclencher de la violence, des crises d’automutilation, des régressions…

Il existe sur internet beaucoup de supports visuels et d’associations permettant la mise en place de ces repérages visuels.

Liste non exhaustive de structuration dans le temps :

http://www.autisme-ressources-lr.fr/IMG/pdf/armande-perrier-supports-visuels-domicile-2012.pdf

https://www.participate-autisme.be/go/fr/aider-mon-enfant-a-se-developper/aider-mon-enfant/comprendre-le-quotidien/par-ou-commencer/organiser-et-visualiser-le-temps.cfm

http://avaa32.fr/wp-content/uploads/2014/04/Structurer-le-temps-avec-un-autiste.pdf

 

Comprendre la situation implique également d’expliquer avec des mots simples pourquoi il faut rester confiné chez soi, pourquoi les ballades ne sont plus aussi récurrentes. Ici encore, cette situation peut être complexe à gérer car en fonction du niveau de compréhension de l’enfant, le contexte n’aura pas forcément de sens. Il peut être déjà difficile d’expliquer aux jeunes enfants  pourquoi ils ne peuvent plus aller à l’école, pour un enfant autiste verbal ou non verbal, l’abstraction de la situation sera encore plus impalpable. Mais là où les enfants ordinaires finiront par admettre et accepter cette situation peu banale, un enfant autiste pourra avoir tendance à manifester son angoisse, sa frustration, sa colère vivement. Il existe encore des supports adaptés aux enfants ou aux personnes handicapées pour  expliquer le confinement.

Exemple d’illustration pour expliquer le coronavirus aux enfants :

https://www.matelem.fr/article/une-illustratrice-explique-simplement-le-coronavirus-aux-enfants

Le souci avec ces illustrations est qu’elles sont parfois bien adaptées aux enfants mais un peu trop chargées de symboles pour les personnes autistes.

 

Ensuite  organisez vos journées

Nous l’avons vu plus haut, les enfants autistes ont besoin de routines de rituels, il convient donc d’organiser ses journées avec des repérages assez nets. Il semble important en cette période de confinement de conserver tous les jours le même rythme.

Partez des besoins mais surtout des envies et centres d’intérêt de votre enfant, ce n’est peut-être pas le moment d’introduire des notions nouvelles Dites-vous que cette situation est temporaire, et même si votre enfant ne fait pas de gros progrès pendant la durée du confinement, il semble juste essentiel qu’il ne régresse pas et qu’il prenne du plaisir.

Si les activités auto centrées prennent plus de place, ne soyez pas trop exigent envers vous-même, vivre avec un enfant différent met à rude épreuve la vie familiale, alors lâchez du leste si cela devient trop compliqué et proposez des activités qui vous semblent réalisables.

Dans les Centres Ressource Autisme, sur leurs sites, il y a beaucoup de propositions d’activités ludiques, pédagogiques, cognitives et sensorielles, saisissez-vous en.

 

Aménagez l’espace

 

Vous allez passer beaucoup de temps dans votre maison, appartement, il est peut être temps d’aménager un peu l’espace pour rendre plus adaptés les lieux que fréquente votre enfant. Si vous en avez la possibilité, proposez des espaces de stimulation sensorielle, les enfants autistes aime souvent stimuler leur activité vestibulaire (trampoline, ballon de motricité, hamac ou juste un siège qui tourne sur lui-même). Si vous disposez de ce matériel, proposez le régulièrement afin d’apaiser les tensions internes.

Les enfants autistes aime aussi s’isoler, il semble important qu’ils puissent avoir des espaces où ils ne soient pas stimulés (stimulation visuelle, auditive, olfactive…) Gardez à l’esprit que ce qui vous semble anodin peut prendre de grandes proportions chez votre enfant qui est hypersensible à son environnement. Une cabane, une tente, un tipi ou encore des outils tels qu’un casque antibruit, un éclairage faible pourront être des alliés pour vivre ce quotidien différemment.

Exemple d’aménagement de l’espace :

https://blogs.mediapart.fr/jean-vincot/blog/210320/amenagement-dun-foyer-pour-un-enfant-autiste

Vous êtes ceux qui connaissent le mieux votre enfant, faites-vous confiance pour adapter votre environnement à ses besoins.

Gardez à l’esprit que les règles de confinement ont été allégées pour les personnes TSA, autorisez vous des sorties dans le respect des gestes barrières dans des lieux calmes et peu fréquentés. Il semble important d’avoir une issue lorsque le huis clos devient trop pesant.

 

Thérapie

Nos psychologues en ligne vous accompagnent

Johanna Godet

38 avis - - 94 consultation(s)
5 ans d'expérience
Consultations écrites approfondies ("Questions") uniquement au sein de cette plateforme. Me contacter à travers la messagerie gratuite (onglet "Discussion") pour organiser des séances par téléphone ou vidéo. Psychopraticienne et psychanalyste Jungienne certifiée, je suis spécialisée dans les...
Psychothérapie - psychanalyse Jungienne - Thérapie de couple- TCC- Spécialisation dans les troubles anxieux
Disponible

Nadine Hecke

27 avis - - 511 consultation(s)
14 ans d'expérience
Psychologue clinicienne depuis 14 ans, j'ai exercé en libéral auprès d'adultes d'adolescents et d'enfants. J'ai reçu à mon cabinet des personnes souffrant de dépression, de souffrance au travail, d'anxiété ... J'ai développé une écoute en cabinet mais aussi téléphonique car parfois, c'est dans l'...
Psychologue Clinicienne-Psychothérapeute-Approche intégrative-Troubles anxieux-dépression-problématique de couple-Troubles alimentaires-Addictions

Premier appel gratuit

Disponible

Frederique Le Ridant

19 avis - - 63 consultation(s)
14 ans d'expérience
Psychanalyste et thérapeute confirmée en psychothérapie j'apporte depuis 14 ans mes acquis , mon expérience et mon soutien à ceux qui traversent un passage difficile, quel qu'il soit. La vie est jalonnée de ces moments que nous tentons tous de vivre comme nous le pouvons et cependant il arrive...
Psychothérapie - Dépression - Stress - Angoisse - Phobies -Problème de couple - Parentalité -Traumatisme - Deuil - Addiction