Dépression mélancolique : trouble majeur de notre société ?

Contactez un professionnel certifié 24/7, en gardant votre anonymat et le contrôle sur le prix de la consultation ! En savoir plus
1
Minute en moyenne pour contacter un expert
4.82/5
Note moyenne aux professionnels de la catégorie.
99.21%
Avis positifs pour les professionnels de la catégorie.

La dépression mélancolique : qu'est-ce que c'est ?

 

La dépression mélancolique est une forme de trouble dépressif majeur (TDM) qui présente des caractéristiques mélancoliques. Bien que la dépression mélancolique ait été considérée comme un trouble distinct, l’Association Américaine de Psychiatrie (AAP) ne la reconnaît plus comme une maladie mentale distincte. À la place, la dépression mélancolique est maintenant considérée comme un sous-type de trouble dépressif majeur.

Le trouble dépressif majeur est une maladie mentale importante caractérisée par des sentiments persistants et intenses de tristesse et de désespoir. Le trouble peut affecter de nombreux domaines de la vie, comme le travail, l'école et les relations. Cela peut aussi avoir un impact sur l'humeur et le comportement, ainsi que sur diverses fonctions physiques, telles que l'appétit et le sommeil.

La gravité et le type de symptômes de trouble dépressif majeur varient considérablement d'une personne à l'autre. Certaines personnes éprouvent des symptômes traditionnels, tandis que d'autres développent des syndromes supplémentaires, tels que la mélancolie et la catatonie. La plupart des symptômes peuvent être gérés avec un traitement, qui peut consister en une prise de médicaments et une thérapie verbale.

 

Symptômes de la dépression mélancolique

 

Les personnes atteintes de dépression mélancolique peuvent présenter des symptômes de trouble dépressif majeur, tels que :

  • sentiments persistants de tristesse extrême pendant une longue période de temps
  • perte d'intérêt pour des activités autrefois agréables
  • manque d'énergie ou se sentir fatigué
  • se sentir anxieux ou irritable
  • manger beaucoup ou très peu
  • dormir beaucoup ou très peu
  • éprouver des changements dans les mouvements du corps (par exemple, remuer la jambe quand vous ne l'avez pas fait auparavant)
  • difficulté à se concentrer, à prendre des décisions et à se rappeler des choses
  • penser à la mort, au suicide ou en parler
  • tentative de suicide

La dépression mélancolique peut aussi présenter d’autres caractéristiques :

  • perte de plaisir pour toutes ou la plupart des activités quotidiennes
  • manque de réactivité face aux nouvelles et événements positifs
  • profonds sentiments de désespoir et de dévalorisation
  • perturbations du sommeil
  • perte de poids significative
  • sentiment persistant de culpabilité excessive ou inappropriée

Les caractéristiques mélancoliques sont plus susceptibles de se produire chez les personnes qui éprouvent fréquemment des symptômes graves de trouble dépressif majeur. Ils sont également vus plus souvent chez ceux ayant des tendances psychotiques.

 

Diagnostiquer la dépression mélancolique

 

L'Association Américaine de Psychiatrie ne reconnaît plus la dépression mélancolique comme une forme distincte de dépression. Quand quelqu'un montre des signes de dépression mélancolique, le diagnostic est «trouble dépressif majeur avec des traits mélancoliques». Pour poser ce diagnostic, un médecin pose habituellement certaines des questions suivantes :

  • Avez-vous de la difficulté à sortir du lit et à commencer le matin?
  • Vos symptômes s'aggravent-ils généralement le matin ou le soir?
  • Comment dormez-vous?
  • Y a-t-il eu un changement dans vos habitudes de sommeil?
  • À quoi ressemble une journée typique pour vous?
  • Votre routine quotidienne a-t-elle changé récemment?
  • Aimez-vous les mêmes choses que vous avez déjà faites?
  • Qu'est-ce qui, au mieux, améliore votre humeur?
  • Avez-vous plus de difficultés à vous concentrer que d'habitude?

Si vous pensez souffrir de symptômes de la dépression mélancolique vous pouvez églament consulter un psychologue en ligne

 

Quel Traitements pour la dépression mélancolique

 

La dépression mélancolique est souvent traitée avec des nouveaux antidépresseurs, tels que les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS). Ceux-ci comprennent des médicaments bien connus, tels que la fluoxétine (Prozac), le citalopram (Celexa) ou la paroxétine (Paxil). Cependant, beaucoup de personnes atteintes de dépression mélancolique peuvent mieux répondre aux antidépresseurs plus anciens tels que les antidépresseurs tricycliques ou les inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO), ainsi que les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-norépinéphrine, comme la venlafaxine (Effexor). Ces médicaments aident à inhiber la dégradation de la sérotonine et de la norépinéphrine dans le cerveau, ce qui se traduit par des quantités plus élevées de ces produits chimiques à l’effet “on se sent bien”. Parfois, certains antipsychotiques atypiques comme Abilify (aripiprazole) peuvent être utilisés pour augmenter les effets des antidépresseurs.

En plus des médicaments, la thérapie verbale est couramment utilisée pour traiter les personnes atteintes de dépression mélancolique. Une combinaison de ces deux méthodes de traitement est généralement plus efficace qu’en réaliser une seule. La thérapie verbale implique de rencontrer régulièrement un thérapeute pour discuter des symptômes et des problèmes connexes. Cela peut montrer aux patients comment:

  • s'adapter à une crise ou à un autre événement stressant
  • remplacer les croyances et les comportements négatifs par des croyances positives et saines
  • améliorer les compétences de communication
  • faire face aux défis et résoudre les problèmes
  • augmenter l'estime de soi
  • retrouver un sentiment de satisfaction et de contrôle dans la vie

La thérapie de groupe peut vous aider de la même manière et vous donner la capacité de partager vos sentiments avec des personnes qui peuvent vous comprendre.

Dans les cas graves, la thérapie électroconvulsive peut être effectuée pour aider à soulager les symptômes de la dépression mélancolique. La thérapie électroconvulsive est maintenant considérée comme un traitement sûr et efficace pour les troubles de l'humeur et les maladies mentales, bien qu’elle fasse toujours l’objet d’une stigmatisation. En conséquence, elle ne peut pas être utilisée comme traitement principal pour les symptômes de la mélancolie. Cependant, une combinaison de médicaments, de thérapie verbale et d'électrochocs peut être le meilleur traitement de la dépression mélancolique.

 

Thérapie

Nos psychologues en ligne vous accompagnent

Johanna Godet

32 avis - - 86 consultation(s)
5 ans d'expérience
Psychopraticienne et psychanalyste Jungienne certifiée, je suis spécialisée dans les troubles anxieux (stress, burnout, anxiété). Je vous accompagne en psychothérapie classique, en psychanalyse Jungienne et en thérapie cognitive et comportementale (TCC). Vous vivez une période difficile, vous êtes...
Psychothérapie - psychanalyse Jungienne - Thérapie de couple- TCC- Spécialisation dans les troubles anxieux

Nadine Hecke

26 avis - - 485 consultation(s)
14 ans d'expérience
Psychologue clinicienne depuis 14 ans, j'ai exercé en libéral auprès d'adultes d'adolescents et d'enfants. J'ai reçu à mon cabinet des personnes souffrant de dépression, de souffrance au travail, d'anxiété ... J'ai développé une écoute en cabinet mais aussi téléphonique car parfois, c'est dans l'...
Psychologue Clinicienne-Psychothérapeute-Approche intégrative-Troubles anxieux-dépression-problématique de couple-Troubles alimentaires-Addictions

Premier appel gratuit

Disponible

ELISABETH SEMINATI

51 avis - - 181 consultation(s)
15 ans d'expérience
Par un ensemble de techniques thérapeutiques "variées" qui apportent la possibilité de découvrir une juste orientation à la conscience, on devient responsable de notre place dans le monde et de notre singularité. Il s'agit par une bien meilleure compréhension des faits exposés d'être à l'écoute de...
Psychanalyste-Sophrologue

Premier appel gratuit

Disponible